Recouvrement prêt bancaire

> Consommation > Crédit conso > Fichage

Posté le Le 03/05/2022 à 07:21
Bonjour, nous avons un retard pour 2 mensualités de prêt pour janvier et février de 498 euros. Nous avons payé celle de mars et avril. Nous avons remboursé tous nos autres prêts en cours et sur un montant total de 20000 euros emprunté il ne nous reste que 7000 euros.Nous avons demandé un délai de paiement avec échelonnement refusé par le crédit agricole.
Il nous ont envoyé plusieurs courriers en demandant le paiement de ces 2 mensualités sous 60 heures sinon ils saisissent le tribunal compétent pour le paiement de la totalité du reste du prêt d'un montant de 7000 euros sur 20000 euros.
Ont ils le droit ? avons nous des recours ?
Merci d'avance de vos retours !
cordialement

Poser une question Ajouter un message - répondre
Posté le Le 03/05/2022 à 07:42
Bonjour
Vous n'avez malheureusement pas de recours contre ce refus.
Vous pourriez tenter de contacter le médiateur de la banque.... Ou bien de trouver un rachat de crédit pas trop cher.

__________________________
Marck_ESP, Administrateur
En vacances... Présence aléatoire
SALUTATIONS et courtoisie sont de rigueur...
https://www.legavox.fr/cgu/

Posté le Le 04/05/2022 à 11:26
bonjour,

vous pouvez demander un délai de grâce à un juge en application de l'article 1343-5 du code civil qui précise:

Le juge peut, compte tenu de la situation du débiteur et en considération des besoins du créancier, reporter ou échelonner, dans la limite de deux années, le paiement des sommes dues.

Par décision spéciale et motivée, il peut ordonner que les sommes correspondant aux échéances reportées porteront intérêt à un taux réduit au moins égal au taux légal, ou que les paiements s'imputeront d'abord sur le capital.

Il peut subordonner ces mesures à l'accomplissement par le débiteur d'actes propres à faciliter ou à garantir le paiement de la dette.

La décision du juge suspend les procédures d'exécution qui auraient été engagées par le créancier. Les majorations d'intérêts ou les pénalités prévues en cas de retard ne sont pas encourues pendant le délai fixé par le juge.

Toute stipulation contraire est réputée non écrite.

Les dispositions du présent article ne sont pas applicables aux dettes d'aliment.


salutations

Ajouter un message - répondre

PAGE : [ 1 ]


pub devis