Syndicat de la Fonction Pubique

> Travail > Syndicats

Posté le Le 22/02/2021 à 15:44
J'ai été, pendant deux années, représentant d'un syndicat dans mon administration. Il était convenu verbalement, entre le Secrétaire Général (SG), son adjoint et moi-même, que je serai remboursé des dépenses à la hauteur des frais engagés.
Après 18 mois d'activité, j'ai fait une rechute de mon accident qui avait été reconnu, quelques années avant, par mon administration. En reprenant mon travail de syndicaliste, au moment des élection pro, le SG souhaitait me voir et par écrit il me le fait savoir tout en remettant en doute mon arrêt de travail, qu'il n'a pas hésité à écrire noir sur blanc. En décembre 2018, lors d'une conversation téléphonique avec son adjoint, ce dernier ne va pas hésiter à me menacer de me mettre son poing dans la figure. J'ai donc pris la décision d'arrêter avec ce syndicat et j'ai envoyé, en janvier 2019, un courrier en RAR au SG de ce syndicat lui rappelant qu'il s'était engagé à me rembourser les dépenses restantes à devoir car il avait été convenu d'un commun accord, toujours verbalement, de me rembourser à hauteur de 70 euros par mois, après m'avoir remboursé l'intégralité des dépenses les 2 premiers mois car le SG et son adjoint disaient que ça faisait beaucoup pour le budget, pour le moment mais que je serai payé.
A l'issue de ce courrier en RAR que j'avais donc adressé au SG de ce syndicat je n'ai jamais eu de réponse, j'ai donc saisi le Proc mais mon dossier a été classé sans suite. J'ai donc fait appel à un conciliateur de justice pour récupérer l'argent que je suis censé récupérer, à savoir, environ 3K€ et voilà que le conciliateur me transmet le courriel de la partie adverse qui informe qu'ils vont (le syndicat) probablement se retourner contre moi.
En fait, je souhaiterai savoir si, à partir du moment où vous adressez un courrier en RAR à une organisation syndicale et qu'ils ne répondent pas par rapport à tout ce que j'ai mentionné ci-dessus, est-ce que le silence vaut accord, comme pour l'administration ou existe t'il une référence d'article similaire pour montrer leur mauvaise foi.
En vous remerciant par avance.
Cdt.

Poser une question Ajouter un message - répondre
Posté le Le 22/02/2021 à 20:00
Non, une organisation syndicale n'est pas une administration et les règles sont celles du privé, globalement, un peu comme une association. Une non-réponse n'a donc pas valeur d'accord.

Ajouter un message - répondre

PAGE : [ 1 ]